Fête du cinéma d’animation 2017 au Café des Images

loving_vincent02bis

 

Cette année, le rendez-vous proposé au Café des Images le mercredi 1er novembre 2017 marque symboliquement la transition entre le « Mois de l’animation » (octobre) et le « Mois du film documentaire » (novembre) !
La création animée pouvant difficilement s’envisager autrement aujourd’hui que sous l’angle de l’hybridation et de la transversalité, cette jonction symbolique n’est pas qu’anecdotique.
Le programme de cette journée/soirée sera donc notamment consacrée aux relations entre images « réelles » (prises de vues en continue, archives, rotoscopie, entrecroisements) et images animées.

Matinée – Maison de l’Image ( Hérouville)
Session de travail Rétine : projet d’art-book animé/augmenté
(réservée aux membres de Rétine)

14h – Café des Images
Projection d’une sélection de courts métrages d’animation pour enfants primés/remarqués lors de l’édition 2017 du Festival International du Film d’Animation d’Annecy
A partir de 6 ans – Durée : 40 mn
Les films :
La maison du hérisson – Eva Cvijanovic (Canada)
M. Nuit prend un jour de congé – Ignas Meilunas (Lituanie)
L’oisillon et la chenille – Lena Von Döhren (Allemagne)
Gokurôsama – Clémentine FRÈRE , Aurore GAL, Yukiko MEIGNIEN, Anna MERTZ, Robin MIGLIORELLI , Romain SALVINI (France)
Nous sommes tous humains après tout – Jan Mika (Tchéquie)

15h/16h30 – Café des Images
Atelier d’initiation à l’animation pour enfants
Sur inscription – nombre réduit de places

17h/19h00 – Café des Images
Atelier sauvage Rétine
Venez faire de l’animation comme vous êtes !

20h30 – Café des Images
Projection du long métrage La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman
Version française – à partir de 10/12 ans – Durée du film : 1h35
Projection suivie d’un exposé sur la réalisation du film et d’un échange avec les publics

Au-delà de la prouesse technique consistant à restituer fidèlement l’esthétique picturale du peintre dans la majorité des plans du film, La passion Van Gogh est une magnifique réussite narrative par sa capacité à émouvoir un très large public. Construit comme une « enquête policière », le récit nous transporte au gré des tableaux – connus et moins connus – de Vincent Van Gogh au plus près de son art, tourmenté et génial.
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Propositions « Fête du cinéma d’animation 2017″

fete_animation2017_bis

Dans le cadre de sa mission de « coordination régionale de l’image en mouvement », Rétine s’implique fortement, cette année encore, dans la 16e Fête du cinéma d’animation.
Outre les différentes possibilités « clés-en-mains » proposées par l’Association Française du Cinéma d’Animation, Rétine suggère aux programmateurs de salles et autres opérateurs culturels actifs en région Normandie, plusieurs options de séances thématiques.

• « Best of Annecy 2017 »
3 programmes possibles : un pour les enfants (écoles primaires), un pour les collégiens, un pour les adultes.
Trois sélections de courts métrages d’animation internationaux, primés ou remarqués lors de l’édition 2017 du Festival d’Annecy (durées variables)

• « Animation et documentaire »
2 possibilités au choix :
a) sélections de courts métrages animés à caractère documentaire (durée personnalisée)
b) autour du long métrage La passion de Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman  (1h36, sortie le 11/10/2017)*
> projection précédée d’un exposé audiovisuel (durée variable) sur l’histoire des relations entre animation et geste documentaire.
> projection suivie d’un échange avec les publics
NB : Cette option peut s’inscrire dans l’opération « Le mois du film documentaire » (novembre 2017)

• « 100 ans de l’animation japonaise »
Parmi les pistes possibles :
– projection d’un long métrage récent ou emblématique*
( Lou et l’île aux sirènes de Masaaki Yuasa, Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi, Paprika de Satoshi Kon, …)
> projection précédée d’un exposé audiovisuel (durée variable) sur l’histoire du cinéma d’animation japonais.
> projection suivie d’un échange avec les publics
– panorama de courts métrages japonais : classiques et/ou productions indépendantes récentes

• « Nouveaux horizons du cinéma d’animation »
– projection de courts métrages et/ou extraits d’œuvres contemporaines (durée personnalisée)
– exposé audiovisuel « L’animation au-delà du cinéma » (durée personnalisée)
> « Protéiforme, transdisciplinaire, transversale, avec ou sans caméra, l’animation est partout ! »

Découverte et pratique de l’animation
> ateliers d’initiation « tous publics » : jeux optiques modernisés, B-A-BA de l’animation de dessin, « livres animés », stop motion…
NB : ces ateliers nécessitant une organisation particulière et la mobilisation de plusieurs personnes et de matériels conséquents, ceux-ci ne peuvent se tenir que dans des espaces appropriés.

 

* Projections possibles uniquement en salles de cinéma, sauf pour le film Paprika.

 

ContactJean-Christophe Perrier.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Réunion Rétine – avril 2017

reunion_retine_7avril2017

Plus le nombre des membres de Rétine augmente, plus il est difficile de les réunir. La rencontre du vendredi 7 avril 2017 avait cela d’exceptionnelle que 11 d’entre eux – sur les 17 professionnels inscrits à ce jour – ont pu se concerter, au sein de la Maison de l’Image de Basse-Normandie (Caen) et s’entendre sur le positionnement de l’Union des professionnels normands de l’image animée et sur ces axes stratégiques à court et moyen terme.

Étaient présents :
Hélène Moinerie (réalisatrice, décoratrice, enseignante)
Samuel Lecoq (infographiste 3D/R.V/R.A)
Marine Duchet (réalisatrice, animatrice)
Frédéric Le Boisselier (auteur, scénariste, organisateur de festival)
Yannick Lecœur (réalisateur, animateur)
Anthony Gandais (réalisateur, motion designer)
Thomas Senk (coordinateur « Passeurs d’images », pédagogue de l’image et du son)
François Thiébault (producteur, ingénieur du son)
Sylvain Doussa (directeur artistique, animateur)
Jean-Christophe Perrier (graphiste multimédias, activiste de l’image animée)
Benoît Stefani (ingénieur du son)
Franck Hérouard (producteur, graphiste multimédias)

Si Rétine demeure avant tout un groupe représentatif de la filière artistique et économique de l’image animée en Normandie, et entend à ce titre développer ses activités de lobbying, il repose néanmoins sur un socle d’objectifs et de valeurs visant à favoriser la coopération entre tout ou partie de ses membres, les échanges de bons procédés et le prosélytisme.
Dans cette optique, la poursuite de différents projets en cours a été réaffirmée :
• la création de l’association Rétine,
• la constitution de groupes de travail pour l’organisation de sessions dédiées à l’écriture filmique (courts, longs, films de commande), au montage de dossiers d’aide, à la production d’œuvres animées, au croisement des pratiques techniques spécifiques. Une partie de ces sessions sera publique.
• La poursuite des « ateliers-sauvages », à la fois « actions pédagogiques non-lucratives » et lobbying efficient auprès du réseau des opérateurs culturels régionaux,
• la facilitation de la diffusion des travaux des membres de Rétine,
• le renforcement de la contribution de Rétine à la mise en œuvre de la politique culturelle régionale, sur le plan de l’économie, de l’éducation artistique, de la création,
• la communication auprès des décideurs institutionnels et économiques régionaux, ainsi qu’auprès des organisations professionnelles connexes : groupement des producteurs de films en Normandie, association des réalisateurs normands, …

La prochaine réunion des membres de Rétine se tiendra à Elbeuf le 26 mai prochain, en marge de la soirée de clôture du concours Un’Anime.

 

 

Enregistrer

Groupe d’étude de l’image animée – 4e séance

 

anim_logo_web02

La 4e session du « Groupe d’étude de l’image animée » aura lieu le jeudi 16 mars à partir de 17h00 dans la bibliothèque de l’école supérieure d’arts et médias à Caen.
Cette séance sera consacrée à l’utilisation de Flash/Animate CC dans la production cinématographique contemporaine.
A travers plusieurs documents issus de la production de longs métrages emblématiques, nous verrons l’évolution de la technique de l’animation vectorielle, ses avantages et inconvénients, ses spécificités pas encore pleinement exploitées, ses liens avec la rotoscopie et la technique plus traditionnelle de l’animation d’éléments découpés.Suivront une série d’échanges informelles avec les participants.

> Pour de plus amples renseignements sur ce projet, rendez-vous dans la rubrique dédiée de ce site.

 

img_groupe_etude_mailing02

Enregistrer

Groupe d’étude de l’image animée – Sessions publiques

anim_logo_web02

La première session 2016 du groupe d’étude de l’image animée se tiendra le jeudi 8 décembre à 17h30 de lÉcole Supérieure d’Arts et Médias de Caen.

Adossé au fonds documentaire dédié de la Bibliothèque de l’école supérieure d’arts et médias de Caen/Cherbourg (le plus doté de la région), ce dispositif entend favoriser une meilleure appréhension de l’art de l’animation – lequel s’étend bien au-delà du seul registre cinématographique – par le conseil, l’aide pratique, et l’encadrement de travaux de création ou d’études.
Il vise notamment à faciliter l’orientation « professionnalisante » vers les différents secteurs d’activités concernées par l’image animée.

img_groupe_etude01

Ce groupe s’adresse principalement :
– aux étudiants (lycéens, étudiants de toutes disciplines, étudiants en art et arts du spectacle),
– aux enseignants (de la primaire à l’université),
– aux professionnels de l’audiovisuel (création, production, diffusion, éducation à l’image) et des disciplines connexes (impression, web, contenus interactifs, …),
– aux amateurs cinéphiles désireux de s’impliquer dans l’exploration sérieuse d’un domaine artistique encore trop largement méconnu.

Ces sessions permettent de fédérer un noyau de personnes désireuses de participer aux travaux du groupe ou simplement demandeuses de conseils et d’informations pratiques concernant tout ou partie des registres de l’image animée.

Ce groupe d’étude est inscrit au cœur d’une dynamique régionale qui relie de nombreux acteurs locaux de la diffusion culturelle, de l’éducation artistique et de l’éducation à l’image.
De plus, il est une émanation de Rétine, union des professionnels normands de l’animation.
Le groupe d’étude s’appuie donc sur un large spectre de compétences, de l’écriture à la production, de la fabrication (toutes techniques confondues) à la diffusion.

img_groupe_etude02

Quatre champs d’investigation très ouverts sont d’ores et déjà envisagés :
a) « du protocinéma au pré-cinéma » (archéologie de l’image animée avant la caméra)
b) « le dessin en mouvement » (langage des lignes animées)
c) « animation et narration transmedia » (œuvres combinant plusieurs médias)
d) « illustration animée et mise en scène » (du livre à l’écran)

Toutefois, la démarche se voulant collaborative, ce sont les participants qui déterminent l’orientation précise des travaux d’étude et de recherche qui seront engagés, en fonction de leurs affinités, de leurs choix, de leur motivation.

Conditions d’accès
Le « groupe d’étude de l’image animée » est une action à vocation strictement pédagogique qui repose sur le bénévolat.
L’accès aux sessions est gratuit.
La bibliothèque de l’ésam Caen/Cherbourg est publique.

img_groupe_etude03

Coordination
Elle est assurée par Jean-Christophe Perrier, « activiste » du cinéma d’animation (<1995), graphiste indépendant/chef de projet multimédias (<2000), éducateur/formateur « arts graphiques et narratifs/cinéma/technologies numériques de l’information/créations transversales » (< 2001), membre fondateur de Rétine (<2014) et membre de la Maison de l’Image de Normandie (<2014).

Différents professionnels participeront aux sessions en fonction des thématiques abordées.

img_groupe_etude04

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Réunion Rétine – Octobre 2016

reunion_retine_oct2016

Les bad girls du groupe ayant mieux à faire (sans doute le ménage ou s’occuper des gosses), la dernière réunion de Rétine en tant que groupement informel se déroulera entre bad boys, le mercredi 26 octobre , à partir de 18h, dans les locaux de la Maison de l’Image à Caen.
Ce comité débordant de testostérone masculine actera le choix unanime des membres de Rétine, en faveur de la création d’une association « loi 1901″. Celle-ci sera officiellement fondée courant novembre au cours d’une assemblée constitutive à venir.

A l’ordre du jour, les futurs statuts de l’association, le bilan de ses dernières actions publiques (« Ma petite Cinémathèque », l’atelier-sauvage au Café des Images la semaine dernière) et les projets en cours pour 2017.
On devrait aussi discuter brushing néo-disco-hipster…

Une seconde réunion se tiendra le jeudi 3 novembre à Elbeuf, à partir de 17h30 au Lupin.
Il n’est pas vain de rappeler que Rétine a concrétisé la réunification normande un an avant l’heure, qu’un long tunnel est en cours de creusement entre Caen et Rouen, que les plans d’un second débarquement sur les côtes anglaises avancent sereinement.
Et, vous pouvez le croire, ce ne sera pas un remake de l’opération « Fortitude » ! Comprends qui peut.

reunion_retine_oct2016_bis

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Ma petite cinémathèque

ma_petite_cinematheque_macao_afcae_courgette01

 

Dans de le cadre de sa mission de coordination régionale des actions culturelles autour du cinéma d’animation, Rétine est partenaire de l’opération initiée par l’Association Française des Cinéma Art et Essai, aux côtés de MaCaO, 7e Art (réseau de salles en Normandie).
L’un des membres e Rétine, Nicolas Diologent animera les ateliers de doublage et de bruitage qui prolongeront les trois rencontres prévues en Haute Normandie.
Les autres ateliers seront dispensés par Romain Lecomte (ingénier du son).
Chaque atelier suit la projection du long métrage de Claude Barras, Ma vie de Courgette. Les enfants présents sont invités à doubler une séquence du film.

L’opération s’étale du 12 octobre au 22 décembre 2016. Elle s’inscrit partiellement dans le cadre de la Fête du cinéma d’animation » (octobre).
Elle couvre les quatre des cinq départements de la nouvelle région Normandie.

Le calendrier :

ELBEUF (76) Le Grand Mercure –  Mercredi 12 Octobre à 14h00
CHERBOURG (50) Cinéma CGR Odéon - Dimanche 16 Octobre à 14h00
VIRE (14) – Cinéma Le Basselin - Jeudi 20 Octobre à 14h30
ROUEN (76) L’Omnia République- Jeudi 20 octobre à 14h00
HOULGATE (14) Cinéma du Casino – Vendredi 21 Octobre à 14h00
SAINT-PIERRE-SUR-DIVES Cinéma Le Rexy –  Dimanche 23 Octobre à 14h30
OISSEL SUR SEINE Cinéma Espace Aragon – Dimanche 23 octobre à 14h00
COUTANCES (50) – Cinéma Le Long Court – Lundi
24 Octobre à 14h15
MORTAGNE-AU-PERCHE (61) – Cinéma Etoile –
Mardi 25 Octobre à 14h00
DOUVRES-LA-DÉLIVRANDE (14) – Cinéma Le Foyer –
Mercredi 26 Octobre à 14h30
VILLEDIEU-LES-POÊLES (50) - Cinéma Le Rex – Jeudi
27 Octobre à 14h00
THURY-HARCOURT (14) – Cinéma Le Normandy – Vendredi
28 Octobre à 14h30
BAGNOLES-DE-L’ORNE (61) – Cinéma du Casino – Samedi
29 Octobre  à 16h00

HÉROUVILLE SAINT-CLAIR (14) – Cinéma Le Café des Images -Mercredi 2 Novembre à 14h00
SAINT-LÔ (50) – CinéMoViKing – 
Mrcredi 16 Novembre à 14h15
CONDÉ-SUR-VIRE (50) – Cinéma Municipal – Mercredi
23 Novembre à 14h00
AUNAY-SUR-ODON (14) – Cinéma Paradiso – Mercredi
30 Novembre à 14h00
FALAISE (14) – Cinéma L’Entracte – Mercredi
14 Décembre à 14h30
LA FERTÉ-MACÉ – Cinéma Gérard Philipe – jeudi
22 Décembre à 14h00

 

photos_nikodio_oct2016

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le « Grand 8″ 2016

grand8_2016_Omnia

 

Ne manquez pas, le 23 septembre 2016, la 7e édition de la soirée du Grand 8 !
Au programme, 8 courts métrages d’animation régionale, nationale et internationale, en présence de Bruno Bouchard (24 mensonges par secondes) et de Marine Duchet .

Rendez-vous à L’Omnia, à Rouen à 20H30 mais aussi, en amont et en aval :
• les 17 et 18 septembre pour le « Marathon de l’animation » à UBI,
• du 15 au 30 septembre pour l’Exposition de dessins originaux issus des films projetés lors du Grand 8 à UBI,
• le 23 septembre pour l’after du Grand 8 au « 3 pièces » avec STOP II et NormandieBulle, jonction avec le festival de la BD de Darnétal (76)

 

> Consulter le programme

 

 

Enregistrer

Première fiche pédagogique transmédias consacrée à un court métrage d’animation

fiche_lachairdemachère

 

La Maison de l’Image de Normandie et la coordination régionale du dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma » ont publié voilà un mois la première fiche pédagogique transmédias consacrée à un film d’animation (à un film tout court ?), en l’occurrence celui d’Antoine Blandin, La chair de ma chère, tout premier court métrage d’animation soutenu par le « Fonds d’aide régional à la production » de Basse-Normandie.

Depuis la fin avril 2016, les lycéens bas-normands et leurs enseignants ont commencé à s’approprier un outil pédagogique sans précédent sur le territoire national.
Une brochure imprimée proposant une analyse et hypothèse de lecture de La chair de ma chère, reliée à une batterie de contenus numériques connexes : schémas dynamiques (découpage plan-par-plan du film), le storyboard complet, des entretiens vidéos avec le réalisateur, des quizz interactifs.
Cette fiche-pédagogique est rehaussée d’une application de réalité augmentée qui fait émerger du support imprimé les personnages principaux du film.
Les deux « hologrammes » extraits du film, reprennent les modélisations utilisées dans le court métrage, évoquent l’enjeu du film et appuient l’hypothèse développée dans les textes de la fiche-pédagogique.

La fiche pédagogique a été rédigée par Jean-Christophe Perrier, avec l’aide de Renaud Prigent (coordinateur régional du dispositif « Lycéens et apprentis au cinéma ») et Philippe Dauty (directeur de la Maison de l’Image – Normandie).
Les contenus annexes ont été conçus par Antoine Blandin (storyboard et images de synthèse), Jean-Marie Vinclair (entretien vidéo), Renaud Prigent (quizz interactifs), Samuel Lecoq (réalité augmentée) et Jean-Christophe Perrier (schémas interactifs, galerie Pinterest, storyboard commenté).

> Téléchargez le pdf de la fiche et accéder aux différents contenus connexes sur le site de la Maison de l’Image

img_fiche_LCDMC01

img_fiche_LCDMC02

« Persistence of Vision » au Forum des images

img_mailing_nov2015_06

Samedi 5 décembre à 19h30, dans le cadre du 13e « Carrefour de l’Animation« ,  Jean-Christophe Perrier présentera la projection du documentaire de Kevin Schreck consacré à l’épopée extraordinaire de la production du long métrage culte de Richard Williams, The Thief and the Cobbler. Ce documentaire largement plébiscité outre Atlantique et outre-Manche, où Williams y bénéficie d’un statut de légende vivante, a été jusqu’ici montré à deux reprises en France : à Annecy en juin 2013 (en VO non sous-titrée) et au Café des Images (Hérouville/Caen) en novembre 2014 dans une version spécialement sous-titrée pour l’occasion.
C’est cette version de Persistence of Vision qui sera proposée aux publics parisiens du « Carrefour de l’Animation ».