Coordination Régionale de l’Image en Mouvement

Dans le cadre de sa mission de valorisation de la création animée en Normandie, Rétine propose désormais une coordination régionale des opérations, nationales ou locales, dédiées à l’animation.
Pour faire parler dans les chaumières, nous l’avons baptisée CRIM (Coordination Régionale de l’Image en Mouvement). En effet, le terme de « cinéma d’animation » apparaît à nos yeux trop réducteur pour définir le champ de rayonnement des pratiques que nous entendons défendre et promouvoir.

Dans cette rubrique, vous pourrez retrouver prochainement toutes les propositions d’actions existantes en Normandie, par le biais de Rétine ou non, pour vous impliquer (en tant que structure d’action culturelle ou en tant que particulier) dans des opérations nationales et internationales (« Fête du cinéma d’animation », « Mois du documentaire ») ou des manifestations locales personnalisées (projections thématiques, festivals, autres).

Le champ d’intervention de la CRIM  :
Aide à la programmation de films d’animation  : Rétine bénéficie d’une expertise de plus de 20 ans en matière de veille sur l’art de l’animation.
Par ailleurs, tout ou partie des membres de Rétine participent du réseau culturel régional en travaillant notamment avec la Maison de l’Image de Basse-Normandie, le Pôle Image de Haute-Normandie, MaCaO 7e Art (réseau de diffusion cinématographique en Normandie), la Maison de la Recherche et de l’Imagination de Caen, le Conservatoire de Basse-Normandie,  différentes bibliothèques et médiathèques, les trois dispositifs d’éducation à l’image (École, Collège et Lycéens au cinéma), les salles de cinéma « art et essai » les plus dynamiques, différentes associations et organismes de médiation sociale (milieu carcéral, péri-scolaire).

Liste des films ou spectacles, conçus par des artistes « locaux », susceptibles d’être programmés devant tous les types de public.

Propositions éducatives ou professionnalisantes découlant de l’imagerie en mouvement (animation traditionnelle, stop motion, 2D numérique, 3D, pixilation, …).
Un recensement des intervenants en milieu scolaire et péri-scolaire (ateliers de pratique, cours et conférences) est en cours de réalisation, à destination des enseignants et des médiathèques, entre autres passeurs de culture.

• Les différents domaines d’expertise des membres de Rétine :
– histoire de la création animée ( du protocinéma à l’imagerie contemporaine),
– techniques numériques d’animation et effets spéciaux (compositing,  modélisation 3D),
– tournage image-par-image,
– montage,
– diffusion,
– nouvelles écritures (transmedia, web création),
– éducation à l’image (pédagogie en milieu scolaire et péri-scolaire, « ludification »), éducation aux médias, éducation aux usages des technologies numériques.

Arts et pratiques connexes (musique, spectacle vivant, NTIC, vulgarisation scientifique, fablab, …) : nous encourageons les émulations interdisciplinaires, par nature inhérentes à la création animée.

Ateliers-sauvages (adaptables à tous les contextes et tous les types de publics) : nous proposons de mettre en place ce type d’atelier participatif auprès de festivals, initiatives populaires, médiathèques.

Groupe d’études de l’image animée. Cette initiative lancée en janvier 2016 dans le cadre de la bibliothèque de l’École Supérieure des Arts et Médias de Caen (détentrice du fonds documentaire concernant la création animée, le plus important de Normandie) vise à stimuler et à encadrer les études – universitaires ou non – sur des champs d’investigation sous-exploités : le proto-cinéma (traitement du mouvement dans l’art avant l’invention de la caméra), le pré-cinéma (préfiguration du cinéma d’animation filmé), le dessin d’animation (langage des lignes en mouvement).