Concours Unanime 2018

unanime2018

Comme chaque année, depuis son lancement en 2016, Normandie Animation apporte son soutien au “Concours Unanime”.
Cette compétition de films d’animation amateurs est organisée par des étudiants de l’IUT d’Elbeuf (76) dans le cadre de leur cursus de formation aux métiers de la communication.
Le concours est ouvert à tous les publics. Les films doivent être envoyés avant le 12 mai.
La soirée de remise des prix se tiendra le 25 mai 2018 au cinéma d’Elbeuf.

> plus d’infos ici

 

unanime2018_bis

 

 

 

Rencontre et workshops avec David Encinas

david-encinas_mars2018

Laniméa (future école d’animation) et Normandie Images (agence régionale de l’audiovisuel) organisent les 7 et 8 mars 2018 une rencontre publique et deux ateliers d’initiation, articulés autour de la présence de David Encinas.

Après une formation à l’école des Gobelins, David Encinas a rejoint le Studio Disney de Montreuil. En janvier 1997, il est embauché au Studio Ghibli où il travaille comme assistant-animateur sous la supervision de l’immense et regretté Yoshifumi Kondô. Une expérience unique pour un français qui le confronte aux spécificités et à l’exigence des productions de Hayao Miyazaki (Princesse Mononoke) et d’Isao Takahata (Mes voisins les Yamada). De retour en Europe, il œuvre aux côtés de Michel Ocelot en qualité de layout man (dessinateur de maquettes de plans) sur Azur et Asmar.
Tantôt, storyboardeur sur les séries animées “Mouk”, “Les Lascars”, “Corneil & Bernie”, tantôt animateur d’effets spéciaux sur Zombillenium (le premier long métrage réalisé par Arthur de Pins), le parcours atypique de David Encinas est à l’image de celui des artistes-techniciens entièrement dévoués à leur art : globe trotter, pluridisciplinaire, toujours en mouvement.

Le 7 mars, au Pôle Régional des Savoirs de Rouen, Laniméa propose une séance “tous publics” (gratuite, sur réservation), centrée sur le comparatif des manières différentes de concevoir l’art des dessins animés en Occident et au Japon. Cette rencontre sera suivie les 7 et 8 mars de deux ateliers (payants, sur inscription) spécifiquement dédiés au dessin animation d’effets spéciaux.

 

Renseignements et inscriptions : www.lanimea.com  – letsdraw@lanimea.comhttps://www.weezevent.com/special-event-fx

 

 

 

 

Découvrez les métiers de l’image animée

forum_metiers_anim_PRS_mars2018

Le jeudi 15 mars, de 9h à 12h, la Cité des Métiers (Pôle Régional des Savoirs à Rouen) organise une rencontre adressée aux lycéens et étudiants des filières ‘audiovisuel” et “arts graphiques” autour des métiers de la création animée.
Y seront évoqués les compétences à acquérir et les voies d’accès aux professions du cinéma d’animation (dessins animés 2D, infographie digitale 3D), de l’industrie des jeux vidéos, de l’écriture cinématographique.

Les publics présents pourront échanger avec Hélène Moinerie (animatrice dessinatrice 2D, directrice de l’école LANIMEA), Jean-Christophe Perrier (graphiste, chef de projet multimédias),  Alexandre Révérend (scénariste), Quentin Deleau (animateur 3D) et Sylvie Dufaur (productrice).

Renseignements et inscription au 02 32 18 82 80 ou auprès de Claire Décultot.

 

RÉTINE devient NORMANDIE ANIMATION

En octobre 2014, une poignée d’individus a fondé “Rétine”, le premier groupe représentatif des professionnels de l’animation exerçant en Basse-Normandie.
En 2015, quelques haut-normands les ont rejoints, anticipant d’un an la fusion régionale.
Depuis, la Normandie s’est unifiée. Le nombre des membres de Rétine n’a cessé de croître. Leurs actions et leur présence au sein des institutions de pilotage des politiques culturelles et audiovisuelles de la région se sont renforcées.
La question de l’existence même d’une filière régionale – artistique et économique – se pose plus, ou un peu moins…

Pour passer à la vitesse supérieure, Rétine vient d’opérer deux métamorphoses : le groupement s’est doté de statuts associatifs et d’un nouveau nom :

noon01

L’adoption de l’expression complémentaire “création animée” souligne la pluridisciplinarité et la transversalité d’une filière qui ne peut plus être réduite aux seuls registres du “cinéma d’animation” ou de “l’image animée”. Car la “création animée” dépasse largement, et ce depuis sa préhistoire, le cadre stricte du cinéma ; elle donne autant à entendre qu’à voir.
La “création animée” est simultanément “création artistique”, “création numérique”, “création audio-visuelle”, “création éducative”, “création expérimentale”.

En 2018, Normandie Animation va continuer de stimuler le dynamisme de l’écosystème culturel régionale. En renforçant notamment ses liens et ses collaborations avec “Normandie Images”, nouvelle agence régionale du cinéma et de l’audiovisuelle (active à partir de janvier 2018), “Normandie Livres” (active en 2018) et “Normandie Films”, groupement des producteurs normands.
Vous apprécierez au passage la stratégie diabolique qui aura motivé l’adoption de ce nouveau nom aussi suranné et conformiste qu’il est explicite et mobilisateur.

Sous cette nouvelle appellation, Normandie Animation entend œuvrer plus fortement encore à l’éducation des publics, au développement de la formation spécialisée (inexistante en Normandie), à l’émergence d’une production locale de qualité, à la structuration d’un filière durable, solidement ancrée sur son territoire et néanmoins ouverte sur le monde, en premier lieu vers la Grande Bretagne. Pour nos voisins britanniques, ce sera donc “Normandy Animation”.

A bon.nne.s entendeur.deuse.s
Qu’on se le dise !

Carrefour de l’animation 2017

carrefour_animation2017

Du 13 au 17 décembre, le Forum des Images (Paris) propose une excellente programmation qui propose des rencontres avec des invités prestigieux (Keiichi Hara, Santiago Caicedo, Bastien Vivès, Michel Ocelot, Zabou Breitman, Peter Dodd), des projections (longs, courts, films d’écoles, « cuvée française, « politique et animation », raretés, inédits, work in progress), des tables rondes et des conférences.

> les détails du programme du 15e Carrefour de l’animation

 

Workshops : “Dessiner l’humain et le mouvement”

workshop_lanimea_nov_dec2017

Dans le cadre de la préfiguration de l’école Laniméa, son équipe organise deux nouveaux ateliers d’apprentissage des techniques du dessin de mouvement appliquées à l’animation 2D.
Ces “workshops” se dérouleront les 25 novembre et 16 décembre prochains, à la médiathèque Boris Vian de Caudebec-lès-Elbeuf.

Les séances suivantes :
● 16 décembre 2017 14h-16h30 – séance modèle costumé
● 13 janvier 2018 14h-16h30 – séance modèle nu
● 3 février 2018 14h-16h30 – séance modèle costumé
● 24 février 2018 14h-16h30 – séance modèle nu
● 26 mai 2018 14h-16h30 – séance modèle costumé
● 16 juin 2018 14h-16h30 – séance modèle nu

Ces stages s’adressent à tous les publics (adolescents et adultes, à partir de 11 ans), passionnés de dessin et ayant un bon “coup de crayon”.
Ils permettent de poser des bases solides du dessin de modèle vivant dans une approche d’application aux Arts ludiques (dessin animé, BD, jeu vidéo…) : lignes de forces, poids, attitudes, expressivité, conscience du personnage, costumes…
Un danseur, comédien et acrobate professionnel prendra la pose et campera divers personnages.

Les matériels (planche à dessin, papier, crayons…) sont fournis.

Le stage est animé par Hélène Moinerie, professionnelle, dessinatrice, animatrice et réalisatrice depuis 20 ans, diplômée de l’école des Gobelins.

Tarif plein : 45€ / Adhérent : 35€

Pour en savoir plus et vous inscrire : letsdraw@lanimea.com

Le site web de Laniméa

workshop_lanimea_nov_dec2017_bis

 

 

 

Enregistrer

Fête du cinéma d’animation 2017 au Café des Images

loving_vincent02bis

 

Cette année, le rendez-vous proposé au Café des Images le mercredi 1er novembre 2017 a marqué symboliquement la transition entre le “Mois de l’animation” (octobre) et le “Mois du film documentaire” (novembre) !
La création animée pouvant difficilement s’envisager autrement aujourd’hui que sous l’angle de l’hybridation et de la transversalité, cette jonction symbolique n’était pas qu’anecdotique.
Le programme de cette journée/soirée a donc été fortement dédié aux relations entre images “réelles” (prises de vues en continue, archives, rotoscopie, entrecroisements) et images animées.

Matinée – Maison de l’Image ( Hérouville)
Session de travail Rétine : projet d’art-book animé/augmenté, missions associatives
(réservée aux membres de Rétine)

14h – Café des Images
Projection d’une sélection de courts métrages d’animation pour enfants primés/remarqués lors de l’édition 2017 du Festival International du Film d’Animation d’Annecy
A partir de 6 ans – Durée : 40 mn
Les films :
La maison du hérisson – Eva Cvijanovic (Canada)
M. Nuit prend un jour de congé – Ignas Meilunas (Lituanie)
L’oisillon et la chenille – Lena Von Döhren (Allemagne)
Gokurôsama – Clémentine FRÈRE , Aurore GAL, Yukiko MEIGNIEN, Anna MERTZ, Robin MIGLIORELLI , Romain SALVINI (France)
Nous sommes tous humains après tout – Jan Mika (Tchéquie)

15h/16h30 – Café des Images
Atelier d’initiation à l’animation pour enfants, à partir de chronophotographies de Muybridge
15 enfants inscrits, quelques parents très impliqués et plein d’éléphants multicolores qui marchent !

montage01_small

elephant_kids01Exercice de dessin d’animation réalisé par des enfants,
d’après une séquence de chronophotographies de Muybridge
clayjump_kidsExercice d’animation “stop motion” avec pâte-à-modeler

 

17h/19h00 – Café des Images
Atelier sauvage Rétine
Adultes, ados, enfants sont venus s’essayer intuitivement aux dessins animés et à l’animation stop motion.

20h30 – Café des Images
Projection du long métrage La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman
Version française – à partir de 10/12 ans – Durée du film : 1h35
Projection suivie d’un exposé sur la réalisation du film et d’un échange avec les publics

Au-delà de la prouesse technique consistant à restituer fidèlement l’esthétique picturale du peintre dans la majorité des plans du film, La passion Van Gogh est une magnifique réussite narrative par sa capacité à émouvoir un très large public. Construit comme une “enquête policière”, le récit nous transporte au gré des tableaux – connus et moins connus – de Vincent Van Gogh au plus près de son art, tourmenté et génial.
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Liliale Bettencourt est morte. Vive l’animation !

lanimea_presse01

 

Bien qu’il n’y ait strictement aucun rapport entre ces deux cris du cœur, l’Histoire retiendra que c’est en ce jour de l’an de grâce 2017 que le projet d’école de dessin animé, “LAniméa“, porté notamment par deux membres de Rétine, s’est officialisé aux yeux du monde-plus-ou-moins-libre, par voie de presse.

On profitera de cette excellente nouvelle pour rappeler ici quelques facteurs économico-culturels qui justifient à eux-seuls le soutien institutionnel, nécessaire et urgent, en faveur du développement de ce projet pédagogique, voire en faveur de la multiplication de telles initiatives (si tant est qu’elles ne reproduisent pas les erreurs du passé, commises du côté de Cherbourg, par exemple, au hasard) en d’autres points de l’écosystème régional.
Avec la structuration de la filière professionnelle normande de la création animée, l’émergence d’un réseau d’entités d’enseignement initial et de formation professionnalisante, est à même de booster le dynamisme culturel et le rayonnement patrimonial de la Normandie. Qu’on se le dise !

Car la création animée en France en 2016, ce sont :
• des milliers d’heures de programmes produits (courts, longs, séries) chaque année,
• un réseau d’une trentaine d’écoles spécialisées (vraiment efficientes) réparties principalement dans des régions historiquement positionnées sur l’imagerie,
quelques pôles de production éparpillés et isolés sur les territoires métropolitain et ultra-marin,
• des records d’exportation de programmes (courts, longs, séries), y compris vers le Royaume Uni et les États-Unis,
• une situation de plein-emploi, voire de sur-emploi ! Le réseau des écoles spécialisées ne suffit plus à contenter la demande croissante des studios, lesquels croulent sous les projets.

Misons sur la création animée en Normandie !

lanimea_presse02

 

2017-09-22-ArticleParisNormandie_n

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Propositions “Fête du cinéma d’animation 2017”

fete_animation2017_bis

Dans le cadre de sa mission de “coordination régionale de l’image en mouvement”, Rétine s’implique fortement, cette année encore, dans la 16e Fête du cinéma d’animation.
Outre les différentes possibilités “clés-en-mains” proposées par l’Association Française du Cinéma d’Animation, Rétine suggère aux programmateurs de salles et autres opérateurs culturels actifs en région Normandie, plusieurs options de séances thématiques.

• “Best of Annecy 2017
3 programmes possibles : un pour les enfants (écoles primaires), un pour les collégiens, un pour les adultes.
Trois sélections de courts métrages d’animation internationaux, primés ou remarqués lors de l’édition 2017 du Festival d’Annecy (durées variables)

• “Animation et documentaire
2 possibilités au choix :
a) sélections de courts métrages animés à caractère documentaire (durée personnalisée)
b) autour du long métrage La passion de Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman  (1h36, sortie le 11/10/2017)*
> projection précédée d’un exposé audiovisuel (durée variable) sur l’histoire des relations entre animation et geste documentaire.
> projection suivie d’un échange avec les publics
NB : Cette option peut s’inscrire dans l’opération “Le mois du film documentaire” (novembre 2017)

• “100 ans de l’animation japonaise
Parmi les pistes possibles :
– projection d’un long métrage récent ou emblématique*
( Lou et l’île aux sirènes de Masaaki Yuasa, Dans un recoin de ce monde de Sunao Katabuchi, Paprika de Satoshi Kon, …)
> projection précédée d’un exposé audiovisuel (durée variable) sur l’histoire du cinéma d’animation japonais.
> projection suivie d’un échange avec les publics
– panorama de courts métrages japonais : classiques et/ou productions indépendantes récentes

• “Nouveaux horizons du cinéma d’animation
– projection de courts métrages et/ou extraits d’œuvres contemporaines (durée personnalisée)
– exposé audiovisuel “L’animation au-delà du cinéma” (durée personnalisée)
> “Protéiforme, transdisciplinaire, transversale, avec ou sans caméra, l’animation est partout !

Découverte et pratique de l’animation
> ateliers d’initiation “tous publics” : jeux optiques modernisés, B-A-BA de l’animation de dessin, “livres animés”, stop motion…
NB : ces ateliers nécessitant une organisation particulière et la mobilisation de plusieurs personnes et de matériels conséquents, ceux-ci ne peuvent se tenir que dans des espaces appropriés.

 

* Projections possibles uniquement en salles de cinéma, sauf pour le film Paprika.

 

ContactJean-Christophe Perrier.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le “Grand 8” 2017

8Omnia2017

Ne manquez pas, le 29 septembre 2017, la 8e édition de la soirée du Grand 8 !
Au programme, 8 courts métrages d’animation internationale, en présence de Noémie Marsily et Carl Roosens ( co-réalisateurs du film Je ne sens plus rien).

Rendez-vous à L’Omnia, à Rouen à 20H00 mais aussi, en amont et en aval :
• les 16 et 17 septembre pour le « Marathon de l’animation » avec l’association Pix3l,
• du 15 septembre au 1er octobre pour l’Exposition de dessins originaux extraits du film Je ne sens plus rien, au “27 rue Victor Hugo” à Rouen,
• le 29 septembre pour l’after du Grand 8 au bar “le SAXO”, place Saint Marc à Rouen, pour un concert du Facteur Cheval.

 

8Omnia201702